Livraison gratuite à partir de 39€ !

22.03.2019

Parlons peu, parlons règles !

Parlons à voix haute d’un sujet face auquel nous ne sommes pas toutes égales, mais bien toutes dans le même bateau : les menstruations !

 

Considérées parfois comme un sujet tabou, un secret de filles, voire une condition sale et impure dans certaines cultures, il reste difficile de passer à côté d’un évènement que traverse la moitié de la population, une fois par mois ! On est tombée dedans quand on était adolescente, et depuis, on s’organise chaque mois pour traverser syndromes pré-menstruels, oublis de tampons (alors qu’on était sûre d’en avoir glissé un dans le sac), achat de paquets de serviettes in-extremis avant la fermeture de la supérette/pharmacie, fringales et dolipranes.

Le bonheur des règles, quand on dépasse le côté inconvénient ou douloureux, c’est d’être à l’écoute de son corps, d’en comprendre le fonctionnement et d’appréhender la douce et fascinante complexité du corps féminin ! Mais malgré toute la bonne volonté d'accueillir, avec joie n’est-ce pas, l’arrivée des règles, on se retrouve face au rayon protections hygiéniques, composé principalement de marques qui nous font croire, dans les publicités, que notre sang est bleu…!

Si ces images qui nous bercent depuis l’adolescence font des règles un tabou, ce n’est pas étonnant que le sujet demeure sensible. Pourtant, il doit être abordé, entre la fille et sa mère, entre les femmes, sans oublier les hommes, afin de dédramatiser, comprendre, rire, apprendre, et aussi dénoncer !

En effet, on porte de plus en plus attention à la composition des protections hygiéniques, et à raison ! Pour que les tampons soient plus blancs que blancs, on a eu la bonne idée d’y ajouter du chlore, pour que les serviettes sentent bon, du parfum, pour que ce soit performant, des absorbants… Des composants chimiques par dizaines, des substances dites toxiques et perturbateurs endocriniens. Pour une protection destinée à notre intimité, on n’aurait pas fait ces choix-là !

Alors les femmes ont repris le pouvoir dans ce secteur, et ont développé un ensemble de solutions qui nous permettent de choisir celle qui nous convient le mieux. Les protections 100% coton bio, les serviettes lavables, la cup, les culottes menstruelles... Il est possible de traverser l’arrivée des Anglais avec les bonnes armes ! Et en plus de proposer des solutions adéquates, créées par des femmes, pour les femmes, elles apportent un nouveau regard sur les règles avec humour et bienveillance, une nouvelle prise de parole, pour se sentir bien dans sa culotte.

C’est pour cela qu’on adore My Holy, des tampons bios, pour une hygiène intime saine et engagée, adressés aux femmes de la vraie vie ! My Holy aborde les règles “sang tabou” et en toute transparence. L’univers coloré et plein de bonne humeur, en fait d’ailleurs une jolie boîte, parfaite à offrir à sa fille à l’occasion de ses premières règles et pour ouvrir le dialogue.

Il est d’autant plus important d’échanger autour du sujet afin de ne pas passer à côté de celles pour qui, malgré la bonne foi, il est dur de célébrer les règles chaque mois. 1 femme sur 10 est atteinte d’endométriose. Quand les ragnagnas font bobo, quand la douleur cloue au lit, et qu’il n’est pas possible d’aller à l’école ou au travail. Quoiqu’on en dise, ce n’est pas anodin de souffrir pendant ses règles, au point que tout antalgique soit inefficace ! C’est pourquoi il est essentiel de parler sans honte, et de rester à l’écoute des femmes et des jeunes filles qui nous entourent.

Eglantine Simplice 

 

#sécurité

Payez en toute sécurité par carte bancaire ou PayPal

#ConfianceSélection experte validée par nos Laborantines

#LivraisonGratuite en click and collect et offerte dès 39€ en France

#SURPRISESTote bag et échantillons offerts pour compléter votre routine

Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez une crème !