Livraison offerte à partir de 19€ !

 

23.01.2019

Comment déterminer l’état de ma peau ?

 
Maintenant que l’on est plus au clair sur notre type de peau, nous pouvons compliquer un peu les choses ! En effet, il ne faut pas confondre type de peau et état de peau. Arrivé à l’âge adulte, le type de peau est définitif, alors que l’état de peau lui, change et dépend bien souvent de facteurs extérieurs et de notre hygiène de vie. Les états de peau sont alors indépendants de notre type de peau. On peut donc avoir une peau grasse et déshydratée, une peau sèche et sensible... toutes les compositions sont possibles !

Peau déshydratée

Votre peau a soif ! Elle appelle à l’aide et le fait savoir en affichant des pores grands ouverts, en quête d’eau. Peau sèche et peau déshydratée sont un combo fréquent, mais on peut aussi avoir la peau grasse et déshydratée ! Visuellement, l’épiderme présente des petites ridules d’hydratation et un effet de papier froissé lorsque l’on pince légèrement la peau.

C’est un état de peau temporaire, et les responsables sont nombreux. Produits trop astringents ou trop légers, le chauffage, la climatisation, ne pas boire 1,5L d’eau par jour…

Que faire ? On hydrate sa peau en commençant par boire beaucoup d’eau. C’est le geste de beauté le plus simple et il marche vraiment ! Mais hydrater sa peau, c’est aussi mettre un tonique et/ou un sérum avant sa crème. On privilégie les compositions à base d’aloe vera, puissant hydratant.

Peau sensible

Attention, zone sous haute protection ! La peau sensible demande de redoubler d’attention. Comme la peau sèche, la peau sensible manque de confort. Elle picote, démange, tiraille, rougit facilement, et s’échauffe.

Cet épiderme est très réactif, et tire le signal d’alarme à chaque occasion : chaud, froid, stress, frottement, ou produits de beauté dont les compositions ne sont pas très amicales. Cela peut aussi être une des manifestations cliniques d'une pathologie : rosacée, eczéma, dermatite...

Que faire ? Votre peau a besoin de douceur et de protection. Un conseil : on sort sa loupe et on prête attention aux compositions ! Évitez les soins contenant de l’alcool, qui agresse la barrière hydrolipidique, ceux contenant des sulfates, à la fois décapant et sensibilisant la peau,  des huiles minérales, qui n’apportent aucun nutriment et donnent une fausse impression de confort, ou encore du parfum, souvent mal supporté par les peaux les plus sensibles… Choisissez plutôt un soin hautement hydratant et protecteur, sans eau. Je vous conseille de consulter un dermatologue si votre peau vous incommode trop.

Peau acnéique

Votre plus grand combat, c’est la guerre des boutons. L’acné, en plus d’être un vilain mot, terriblement moche à prononcer, avouons-le, nous gâche la vie. Les peaux acnéiques ont tendance à produire plus de sébum et souffrent d’une petite bactérie qui se prolifère, et paf ça crée des boutons. On pointe souvent du doigt les dérèglements hormonaux, les grands responsables, mais on peut également accuser la génétique, l’alimentation, le tabac, certaines pilules et la mauvaise manie de toucher son visage tout au long de la journée.

Que faire ? Le premier réflexe serait de vouloir purifier sa peau à coup de soins un peu trop agressifs. Oubliez ! Tous les soins contre l’acné ne sont pas forcément bon pour vous ! La règle est de procéder avec douceur et patience. Pour le nettoyage, je recommande un soin démaquillant qui nettoie la peau et désincruste les pores sans abîmer le film hydrolipidique, puis un nettoyant doux pour compléter le double démaquillage. Pour l’hydratation, je vous recommande une crème hydratante et rééquilibrante, et en cas d’urgence, un sérum à la fois antiseptique et apaisant pour faire la peau aux boutons. Et bien que ce soit très, très tentant, il est bien entendu interdit de percer ses petits comédons, sous peine de tâches laissées en souvenir… Si vous avez déjà succombé, je vous conseille un sérum anti-tâche pour les faire disparaître !

Dernier conseil, soyez patiente, une cellule de peau a une durée de vie entre trois et quatre semaines, donc le temps de la rééduquer, il faut au moins un mois pour apprécier l’efficacité des nouveaux soins.

Peau mature

À partir de 40-45 ans, l’épiderme commence à changer. La production d’hormones chute et les cellules se renouvellent de plus en plus lentement. Le derme produit moins de collagène, d’élastine, d’acide hyaluronique… C’est pourquoi la peau s’affine, se relâche, ce qui cause les premières rides. Aussi, le film hydrolipidique s’amincit, votre peau devient alors plus sèche.

Que faire ? Chez L’Armoire à Beauté, on veut tout d’abord commencer par vous dire que vous êtes belle ! Chaque signe du temps, chaque changement a de la valeur, et on ne laissera personne dire le contraire ! L’idée est de ne pas lutter contre le temps, mais d’accompagner votre peau et lui permettre de bien vieillir.

Dans des moments chamboulés par la ménopause, votre peau demande beaucoup d’attention. Elle a besoin de crème plus riche, plus réconfortante, riche en huile et beurre végétaux, mais elle doit également apporter à votre peau ce qu’elle produit de moins en moins. On se tourne vers des soins qui stimulent la production de collagène, riches en vitamine E, et acide hyaluronique. Pour agir de l’intérieur et sur tout le corps, vous pouvez également vous tourner vers des cures de collagène et d’acide hyaluronique.

Eglantine Simplice 

 

#sécurité

Payez en toute sécurité par carte bancaire ou PayPal

#ConfianceSélection experte validée par nos Laborantines

#LivraisonGratuite en click and collect et offerte dès 19€ en France

#SURPRISESTote bag et échantillons offerts pour compléter votre routine

Inscrivez-vous à la newsletter, vous serez une crème !